Un projet Labex Arts H2H
 
Les Vitrines 2014

Bobines féministes

Présentation les 7 et 8 octobre de 14h à 17h, plateau média

Par Hélène Fleckinger

 

 Ce projet est développé en partenariat avec le Centre Pompidou et la BnF.

À la fois webdocumentaire et plate-forme de ressources numériques, "Bobines féministes" se propose de partager, dans une perspective scientifique et pédagogique, des connaissances renouvelées sur l'histoire de l'audiovisuel féministe - et au delà, de l'audiovisuel militant et du mouvement féministe, en France dans les années 1970.

 

 

Au début de la décénnie, dans la foulée de mai 68, le cinéma et la vidéo légère ouvrent la voie à un renouveau de l'expression militante et tissent des liens privilégiés avec le mouvement de libération des femmes (MLF). Soucieuse de disposer d'une "caméra à soi" pour échapper aux images imposées par des modèles patriarcaux, les féministes inaugurent de nouvelles pratiques audiovisuelles de lutte et créent des groupes autonomes informels et non mixtes, à l'image du MLF. S'insérant dans le mouvement féministe, aux côtés des tracts, affiches, chansons et autres moyens d'expression, cinéma et vidéo s'imposent comme outils de contre-pouvoir et d'intervention, mais aussi de réflexion et de création.

 

 
 

"Bobines féministes", programme de (re)documentarisation, d'analyse et de valorisation de films féministes est né d'une prise de conscience : présentant un intérêt pour de multiples approches (historique, mémorielle, sociologique, anthroplogique, et bien sûr esthétique), ces documents audiovisuels restent pourtant méconnus et très peu documentés.

 

Fondé sur une expérimentation de logiciels d'annotation collaborative de films lancée au printemps 2012 avec une centaine d'actrices et de témoins de cette histoire, le projet se propose de mettre les sources audiovisuelles d'époque en perspective avec d'autres documents (entretiens filmés/sonores, photographies, chansons, affiches, dessins, journaux, tracts et autres archives) et bénéficie à ce titre de la participation active de chercheurs/euses, de militantes, d'artistes et d'institutions patrimoniales.

 

Les potentialités des nouveaux dispostitifs numériques sont explorées afin de réunir dans une même interface les sources premières et des éléments de contextualisation relatifs au mouvement féministe comme conditions de création, de diffusion et de réception des films.

 

Quatre entrées sont proposées pour accéder au média : Thèmes, Manifestations, Chronologie et Ressources (avec un mode de recherche associant notamment titre, type de média, nom de personnes et de groupes, dates, mots-clés). Des fiches par personnes, groupes, événements, films et ouvrages viennent compléter le dispositif.

 

 

Ajouter un commentaire

Un projet Labex Arts H2H