Un projet Labex Arts H2H
 
Les Vitrines 2014

Conduit d'aération, formes exploratoires d'une hyperfiction
L’hyperfiction Conduit d’aération : formes narratives contemporaines, de la tablette à la scène

Lecture libre les 7 et 8 octobre de 14h à 17h, plateau média

 

Ce projet est développé en partenariat avec l'EnsAD

 

 

Les supports de lecture et d'écriture contemporains sont propices à la création de nouvelles formes de texte : pluri-support, fragmentaire, exploratoire, augmenté de médias additionnels. Comment une fiction narrative se donne-t-elle à explorer, à lire, à écouter dans sa non linéarité, ce, sans adopter une esthétique de la brisure, de la décohérence ou du labyrinthe hypertexte ? Conduit d'aération est une fiction narrative non linéaire présentée sous forme de roman augmenté pour supports numériques (application iPad et epub) et d'installation-performance.

 


Le récit est porté par quatre des ses protagonistes : Sonia, Marie, Lia, le critique, proposent plusieurs points de vu sans pour autant dénouer le mystère. Le 15 septembre 2011, le corps d'un jeune homme est découvert dans le conduit d'aération menant au siège d'une banque. Le rapport de police fait état d'une asphyxie par compression du thorax. Qui était cet homme ? Comment et pourquoi est-il tombé dans ce piège ? Tentative de braquage, vendetta, accès de folie... les interprétations divergent. Au bout de quelques jours d'enquête, le dossier a été classé sans suite. Supposons que Mohamed Ahardane soit Tunisien, qu'il soit venu en France pour ses études et se fasse des amis rapidement. Supposons qu'il retrouve une sœur, qu'il tombeamoureux. Supposons qu'il vive la révolution tunisienne par procuration. Supposons alors que l'Histoire le rattrape.
 
Auteurs : Lucile Haute, Alexandra Saemmer, Aurélie Herbet, Julien Pénasse
Développement : Tomek Jarolim
Coordination d’écriture : Odile Farge
 
Retrouvez Conduit d'Aération, la performance, le 7 octobre à 19h30 à l'Auditorium.

Ajouter un commentaire

Un projet Labex Arts H2H